Arbitre : M. Mulot (Ile de France)

MONTAUBAN : Vogel ; B.Sicard, Burghoffer, Ghirardo, Ben Letaïeff ; (0) Henric, (m) Dumas ; Barthère, G.Sicard (cap), Ren ; Lucas, Delpon; Rayssac, Decuzzi, Oudjhani. Sont entrés en cours de match : Limouzin, Roches, Prunes, Teron, Calbet, Rosson, Lafitte, Golse.

Carton jaune : G.Sicard (41’)

BEZIERS : Alonso ; Alary, Martin, Hemery, Touizni (cap) ; (0) Pisano, (m) Billou ; Guyon, Vatubua, Pauleau ; Lavetanakoroi, Stephan ; Stragiotti, Ardiaca, Esgun. Sont entrés en cours de match : Marco-Pena, Cherif, Pecile, Sanchez, Maurat, Mathieu, Guerin, Marc.

Le grand mérite de l’équipe montalbanaise entraînée par Philippe Maymat et Pierre Thuries est qu’elle a gagné une rencontre qu’elle aurait aussi bien pu perdre. Les Héraultais ont dominé territorialement la rencontre sauf dans les vingt dernières minutes. Béziers pouvait poser son jeu sur la puissance de ses avants, à l’image du troisième ligne Vatubua qui obligea les locaux à faire preuve de bravoure et d’application. Il faut dire que les Tarn-et-Garonnais étaient bien entrés dans le match lorsque Pierre Barthère, auteur d’un bon retour à la compétition, vint conclure un beau pilonnage de la ligne adverse pour l’ouverture du score. Malheureusement, la réplique visiteuse fut terrible et en moins de cinq minutes, Béziers inscrivait deux essais sur de superbes relances. A la pause, les locaux étaient menés par 14 à 7. Juste après l’heure de jeu, les coéquipiers de Guillaume Sicard se mettent à renverser la tendance qui leur était souvent défavorable. Sur une multiplication des percussions, ils allaient finir par perforer la défense adverse et Delpon plein d’envie s’affalait dans l’en-but pour l’égalisation. Le duel de buteur final allait être favorable à Henric qui convertissait une pénalité de plus que son alter-ego héraultais pour une belle victoire du courage, de l’envie et de l’abnégation. Le capitaine de l’USM se voyait remettre un trophée « Bas Bleu » et celui de Béziers aussi en forme de cuillère de bois. L’ordre des récompenses aurait été inversé, si le résultat avait été autre. Un résultat qui va permettre aux jeunes montalbanais de retrouver le moral en mettant un terme à une série de défaites avant un très long déplacement à Oyonnax, dimanche prochain. Le soigneur Jean-Louis Gorli sera du voyage pour le plus grand plaisir de tout le groupe.

                       Rémi-Constant BELREPAYRE

Retour