Logo USM Sapiac

facebook
twitter
instagram

LES ESPOIRS lourdement battus par castres

Au Ramierou : Castres bat Montauban par 36 à 6 (mi-temps : 22 à 6)

Pour Montauban : 2 pénalités Fortunel (16e, 27e)

Pour Castres : 6 essais Decrop (8e), Grolleau (18e), Avizou (21e, 39e), Mouysset (65e), Fontaine (68e) ; 3 transformations Avizou (18e), Fontaine (65e, 68e)

Arbitre : M. Bru (Armagnac – Bigorre)

MONTAUBAN : Tafernaberry ; Burghoffer, Graniczny, Perrot, Soulisse ; (0) Fortunel, (m) Dumas ; White, Perez (cap), Ren ; Make, Fromenteze ; Balust, Vidal, Combier. Sont entrés en cours de match : Laforgue, Bossuet, Soye, Brunello, Arty, Salut, Prado, Vaotoa.

CASTRES : Bouhedjeur ; Decrop, Zanarelli, Fontaine,       Avizou ; (0) Icart, (m) Mouysset (cap) ; Jelonch, Tulou, Nistor ; Hannoyer, Moreaux ; Simioni, Ducasse, Grolleau. Sont entrés en cours de match : Tailhades, Canac, Esteban, Gatti, Reggiardo, Jauzion, Albert, Mudariki.

Carton jaune : Tulou (26e)

Comme la veille au soir pour l’équipe fanion, les Espoirs ont disputé leur premier match de championnat, sous la canicule, au Ramierou, face à Castres. Comme prévu l’USM s’est présentée avec quatre équipiers premiers au coup d’envoi, Eric Tafernaberry à l’arrière, Baptiste Perrot au centre, Thomas Fortunel à l’ouverture et Teva Make en deuxième ligne, le règlement ne lui permettant pas d’être pilier. Ce match était aussi le premier match de Wesley White le fils du manager de Montpellier en « vert et noir ». Si les Montalbanais entrèrent plutôt bien dans le match, les Castrais trouvèrent la solution en premier pour inscrire le premier essai du match sur une belle attaque de trois-quarts. Avant la première pause fraicheur les Tarnais avaient rajouté un essai, alors que l’USM n’avait pu scorer que par le pied de Fortunel (3 à 12, 20e). Castres allait accentuer sa domination dans la deuxième partie de la première mi-temps. Les visiteurs inscrivant quatre essais. Pire encore les pompiers devaient intervenir pour évacuer Baptiste Perrot sonné sur une action. On aurait espéré mieux comme début. En deuxième mi-temps les joueurs entraînés par Philippe Maymat et Pierre Thuriès se montraient beaucoup plus efficace. A la deuxième pause fraicheur de l’heure de jeu, le score restait inchangé (22 à 6). Comme pour montrer que les visiteurs étaient au-dessus, ils marquent deux nouveaux essais. Le week-end prochain difficile déplacement chez une autre équipe Espoirs de Top 14 Grenoble.

          Rémi-Constant BELREPAYRE