Logo USM Sapiac

facebook
twitter
instagram

Le beau final montalbanais face aux biarrots

Maxime MATHY à l'attaqueÀ Sapiac : Montauban bat Biarritz par 20 à 9 (mi-temps : 6 à 6)

Pour Montauban : 2 essais pénalité (68e), Ruel-Gallay (73e), 2 transformations Lescalmel, 2 pénalités Lescalmel (13e, 32e)

Pour Biarritz : 3 pénalités Lucu (14e, 27e), Le Bourhis (62e)

Arbitre : M. Mallet (Bourgogne)

MONTAUBAN : Lo.Tolot ; Ascarat (Mathy 58e), Tupuola, F.Domenech, Ruel-Gallay ; (0) Lescalmel, (m) Byrnes (Chaput 50e) ; Munoz (Haddon 40e), A.Domenech (Vaotoa 67e), Gibouin ; Venter (Caisso 47e), Esclauze ; Tussac (Chellat 40e), Ladhuie (cap) (Bourgeois 23e), Tekassala (Agnesi 58e).

Remplacement temporaire : Gibouin – Agnesi (50e – 58e)

Cartons jaunes : Tupuola (42e), Tekassala (48e), Lescalmel (56e)

BIARRITZ : Hamdaoui ; Davies, De Luca, Gimenez, Giresse ; (0) Arrate (Le Bourhis 40e), (m) Lucu (Magnaval 63e) ; Placines, Guiry (Burotu 53e), Usarraga (Dallery 34e) ; Sousa (Roumat 65e), Lund (cap) (Fono 53e) ; Broster, Levi (Ruffenach 53e), Cabarry (Lourdelet 40e).

Remplacement temporaire : Guiry – Dallery (3e – 12e)

Carton jaune : Broster (1e,  faute technique 31e placage haut)

Carton rouge : Broster (31e placage haut)

Plus de 30° à l’heure du coup d’envoi, c’est par cette température estivale qu’a débuté cette rencontre de Pro D2 entre deux équipes qui avaient de bonnes raisons pour viser la victoire. Montauban parce que la formation promue la saison précédente jouait son premier match à domicile et Biarritz qui se devait de récupérer le plus vite possible les points perdus à domicile le dimanche précédent face à Aurillac. Sur la première action les locaux pilonnent l’en-but basque. Biarritz passe à quatorze mais sa vaillance lui évite de prendre des points sur les deux ou trois regroupements successifs sur la ligne. Les Biarrots ont su laisser passer l’orage. Les deux équipes se neutralisent dans la volonté et en conquête. Résultat à la pause fraicheur, le tableau de marque indiquait 3 à 3. Maxime Lucu manque une pénalité des 25 mètres qui aurait pu donner l’avantage aux visiteurs (24e). Ce dernier rectifiait le tir trois minutes plus tard. Tout semblait bien mal parti lorsque pour un placage haut de Broster sur Byrnes, le pilier basque écopait d’un deuxième jaune qui virait au rouge laissant ses partenaires à quatorze pour cinquante minutes. En deuxième mi-temps, Biarritz aura deux ou trois belles occasions sur la ligne adverse de faire la différence. Montauban est beaucoup pénalisé. Heureusement pour l'USM, il y aura le dernier quart d’heure qui verra les locaux plus frais inscrire deux essais et jouer le bonus offensif jusqu’à la dernière seconde sans finir par l’obtenir. Une victoire qui comptera !

Rémi-Constant BELREPAYRE