Reichel Espoirs 2017 / 2018

Equipe Reichel Espoirs 2016-2017

 

Responsable du Groupement : Jean-Jacques GALOUYE

Manager : Michel AMBAL
Dirigeants : Jean-Louis GORLI, Jean-Luc LEROY,  Bernard ZUCCHIATTI
Entraîneurs : Philippe MAYMAT, Romain LAUGA
Kiné : Sabine CHAUTAN

LA COMPETITION « ESPOIRS »
Le championnat de France espoirs de rugby à XV est une compétition annuelle mettant aux prises les trente clubs professionnels de rugby à XV en France, c’est-à-dire les quatorze équipes du Top 14 et les seize équipes de la Pro D2. Depuis 2007, il se compose d’une phase qualificative de trois poules de dix équipes.
2 poules élite (2 x 10 clubs)
1 poule d’accession (10 clubs dont l’USM)
 
FONCTIONNEMENT DE LA POULE D’ACCESSION :
2 équipes accèdent au niveau élite :
o Les 4 premiers jouent les ½ finales et les deux finalistes montent.
o Les équipes dernières de la poule sont reléguées au niveau espoirs fédéral.
 
COMPOSITION DE LA POULE D’ACCESSION
BEZIERS
BIARRITZ
BRIVE
COLOMIERS
DAX
MASSY
MONTAUBAN
NEVERS
SOYAUX-ANGOULEME
VANNES
 
EFFECTIF JOUEURS « ESPOIRS » saison 2017-2018
 
PILIER GAUCHE : BAUER Kenny 1998, FOURNERAT Lucas 1996, TAILHADES Paul 1997
 
TALONNEUR : DIETE Dylan 1996, LARREY-LARROUY Lucas 1998
 
PILIER DROIT : BOADA ABULI Clément 1997, DESMOULIN Corentin 1999, EL YOUMOURI Nassim 1997, SIMONET Thibault 1999, VAOTOA Christopher 1996
 
DEUXIEME LIGNE : BLANQUART Aloîs 1997, REQUET Alban 1997, SPARANO Baptiste 1997, TOUACHE Tony 1997
 
TROISIEME LIGNE AILE : BADI BANGA Brandon 1997, D’HOOGHE Sven 1997, FAURE Robien 1998, LEFRANC Guillaume 1997
 
TROISIEME LIGNE CENTRE : AUGRY Simon 1997, ZUCHIATTI Florian 1998
 
DEMI DE MELEE : BARDE Vivien 1999, GRAOU Paul 1997, PEBAY Alexis 1997
 
DEMI D’OUVERTURE : BAUER Georges 1999, BERTRAND Jules 1999, DECAVEL Louis 1998
 
AILIER : CARBONNEL Romain 1997, CAZABONNE Théodore 1997, QUIROGA Melvin 1997
 
CENTRE : DELAS Bastien 1998, DERRAMOND Anthony 1998, PERROT Samuel 1997, PRADO Simon 1996, TERROU Dorian 1999
 
ARRIERE : DIRONDE Adrien 1999, SALLES Maxime 1997
 
 

Actualités

MATCH DE HAUTE INTENSITE CONTRE GRENOBLE

 

14e et dernière journée de la première phase du championnat de France « ESPOIRS » avec  la réception du 4e GRENOBLE qui nous avait  battus lors du match aller au 50  à 14.

 

Victoire de l’U. S. M.  sur le score de 23 à 22.

 

Score à la mi-temps 22 à 7 en notre  faveur.

 

Pour l’U. S. M.  : 3 essais inscrits par Marc GRANICZNY,  Flavien GUERRIER et  Lucas FOURNERAT ; 2  transformations et 1 pénalité de Flavien GUERRIER

.

Pour GRENOBLE : 3 essais,  et 3  transformations

.

Nous avons aligné l’équipe suivante :

1 - FOURNERAT,  2 - VIDAL,  3 - VAOTOA, 4 - LABOUCHERE, 5 - BLANQUART,                          6 - FAURE ,  7- REN (capitaine), 8 - PEREZ,  9 - SALUT, 10 - JUNG, 11- N’GBALA,                 12 - DERRAMOND 13 - GRANICZNY, 14 - QUIROGA, 15 - GUERRIER.

Remplaçants : 16 - SOYE, 17 - LAFORGUE, 18 - SPARANO, 19 - LEFRANC,     

 20 - ZUCCHIATTI, 21 - MINGAUD, 22 - SEGUELA, 23 - BOADA ABULI.

 

Equipe très jeune, 19 ans de moyenne d’âge, sans renfort de joueur pro.

 

Nos jeunes, qui bénéficient du vent, rentrent rapidement dans le match, font preuve d’une grande agressivité, mettent la défense visiteuse à la faute ce qui permet à Flavien GUERRIER  de réussir une pénalité dès la 2e minute.

 

 Sur le renvoi qui suit, le talonneur Nicolas VIDAL récupère un ballon aux quarante mètres, fait une belle percée et transmet à Marc GRANICZNY qui aplatit entre les poteaux. Flavien GUERRIER ajoute les deux points de la transformation ce qui porte le score à 10 à 0 après 3 minutes de jeu.

 

Dix minutes plus tard, très belle attaque montalbanaise, avec une échappée de Nicolas PEREZ qui transmet à Marc GRANICZNY qui donne à l’ailier Melvin QUIROGA lequel trouve à l’intérieur Flavien GUERRIER pour marquer un magnifique essai.

 

A la 21e minute, le pilier Lucas FOURNERAT marque le troisième essai que Flavien GUERRIER transforme portant le score à 22 à 0.

 

Juste avant  la mi-temps, l’ailier gauche grenoblois inscrit un essai en coin après un sprint de plus de soixante mètres.

 

Score à la mi-temps : U. S. M. : 22  -  GRENOBLE : 7

 

Le coup de gueule de l’entraîneur isérois portera ses fruits, car dès la reprise une belle attaque grenobloise permet à l’ailier droit de marquer leur deuxième essai qui est transformé.

 

Un quart d’heure plus tard les visiteurs récidivent et inscrivent leur troisième essai, transformé par le demi de mêlée.

 

U. S. M. : 22 – GRENOBLE : 21

 

Il reste alors 25 mn à jouer et l’on sent que les visiteurs vont l’emporter.

 

C’est sans compter sur la volonté de nos jeunes, héroïques en défense, qui résistent et sentent que l’exploit peut se réaliser.

Ils y parviendront.

 

Score final : U. S. M. : 22  -  GRENOBLE : 21

 

                                                                                                                                 JL

Commentaires de l’entraîneur Philippe MAYMAT :

 Un match de haute intensité.

Joué dans des conditions climatiques idéales, ce match s’est déroulé dans un excellent état d’esprit qui n’a, par ailleurs, pas empêché un engagement physique total de la part des 30 acteurs. Le premier acte, vent dans le dos, les montalbanais vont réaliser sûrement la mi-temps la plus aboutie de la saison. Des enchaînements de grande qualité, des initiatives souvent payantes, des joueurs qui haussent leur niveau individuel de façon significative, tout réussi à notre équipe. Le score à la pause: 22 à 7.


La deuxième mi-temps est un peu plus compliquée. Un attentisme en défense, une touche déficiente et quelques erreurs stratégiques dans les orientations du jeu vont permettre aux grenoblois de revenir à 1point. Mais nos joueurs au prix d’efforts colossaux vont se retrouver et résister à la belle armada iséroise. Cette victoire permet à l’équipe espoirs de terminer ce premier championnat à la sixième place avec 6 victoires et 8 défaites. Les joueurs et l’encadrement attendent avec impatience le début du deuxième championnat où nous aurons notre carte à jouer.


Après deux saisons compliquées et consacrées à reconstruire une équipe, ce troisième exercice dans le championnat espoirs Reichel permet au groupe d’exister et de lutter enfin avec les autres écuries de la compétition. Une juste récompense pour tous les joueurs et pour tout l’encadrement.                                                                                                                                   

DEFAITE DANS LA NEIGE A AURILLAC

 

 

13e et avant dernière journée de la première phase du championnat de France « ESPOIRS » avec  le déplacement chez le 4e AURILLAC qui nous avait  battu lors du match aller au Ramièrou 22 à 18.

Victoire d’AURILLAC  sur le score de 36 à 10.

Score à la mi-temps 8 à 3 en faveur d’AURILLAC.

Pour l’U. S. M.  : 1 essai de pénalité, 1 transformation et 1 pénalité de Bastien SEGUELA.

Pour AUTILLAC : 5 essais,  4  transformations et 1 pénalité.

Nous avons aligné l’équipe suivante :

1 - PHILIPPART,  2 - VIDAL,  3 - VAOTOA, 4 - LABOUCHERE, 5 - CAISSO,                          6 – ZUCCHIATTI ,  7- REN (capitaine), 8 – PEREZ,  9 - SALUT, 10 - JUNG, 11- N’GBALA,                 12 - MINGAUX, 13 - FAURE, 14 – Lucas TOLOT, 15 - SEGUELA

Remplaçants : 16 - LAFORGUE, 17 - FOURNERAT, 18 - SPARANO, 19 - BLANQUART,     

 20 - FROMENTEZE, 21 - QUIROGA, 22 - GUERRIER, 23 - LIMOUZIN.

Nous redoutions ce match en raison de la qualité de l’adversaire mais aussi en raison des conditions climatiques car nous avons joué sur un terrain enneigé.

Nous avons bénéficié du renfort de trois joueurs professionnels : Terry PHILIPPART, Olivier CAISSO et Lucas TOLOT.

Les locaux ouvrent la marque dès la 5e minute par une pénalité de leur demi d’ouverture.

Le premier essai aurillacois est inscrit à la 24e minute suite à une touche à dix mètres de notre en-but.

A la 37e minute Bastien SEGUELA réussit une pénalité.

Cette première mi-temps assez équilibrée est sifflée sur le score de 8 à 3 en faveur d’AURILLAC

Dès la reprise nous concédons deux essais en dix minutes qui, transformés portent le score à 22 à 3.

Suite à une touche gagnée à cinq mètres de l’en-but aurillacois, nos avant organisent un ballon porté, mettent à la faute les locaux. L’arbitre nous accorde un essai de pénalité que Bastien SEGUELA n’a pas de mal à transformer. AURILLAC : 22 - U. S. M. : 10

Les vingt dernières minutes sont à l’avantage des locaux qui inscrivent deux nouveaux essais transformés.

Score final : AURILLAC : 36  -  U. S. M. : 3

Bonne conquête en touche avec deux ballons gagnés contre un seul de perdu, par contre quelques difficultés en mêlée ou nous fûmes souvent pénalisés.

Pas de match le week-end prochain avant la réception de GRENOBLE dans 15 jours pour le dernier match de cette première phase.

                                                                                                                                         JLL

BELLE VICTOIRE A SOYAUX-ANGOULEME

 

 

12e journée du championnat de France « ESPOIRS » avec  le déplacement à SOYAUX pour affronter l’équipe promu de SOYAUX-ANGOULEME,  que nous avions battu lors du match aller au Ramièrou 19 à 8.

Victoire de l’U. S. M.  sur le score de 13 à 12.

Score à la mi-temps 7 à 5 en faveur de SOYAUX-ANGOULEME.

Pour l’U. S. M.  : 2 essais : de Christopher VAOTOA et de Melvin QUIROGA, et 1 pénalité de Bastien SEGUELA.

Pour SOYAUX-ANGOULEME : 2 essais et une transformation.

Nous avons aligné l’équipe suivante :

1 - PHILIPPART,  2 - VIDAL,  3 - VAOTOA, 4 - PINET, 5 - SPARANO, 6 - BADI BANGA,     7- REN (capitaine), 8 - ZUCCHIATTI, 9 - NABIAS, 10 - JUNG, 11- Lucas TOLOT,                 12 - DERRAMOND, 13 - BAILLS, 14 - QUIROGA, 15 - GUERRIER

Remplaçants : 16 - LAFORGUE, 17 - SOYE, 18 - LABOUCHERE, 19 - FAURE,     

 20 - SALUT, 21 - SEGUELA, 22 - MINGAUX, 23 - BOADA ABULI.

 

Commentaires de Michel AMBAL :

Ce match de reprise, à SOYAUX, était considéré comme primordial dans le tableau de marche.

L’objectif a été atteint, par la plus petite différence, à l’issue d’une partie d’un niveau moyen.

Nos joueurs ont dominé en touche et en mêlée, ont beaucoup joué, mais ont perdu plusieurs ballons au contact, devant une défense agressive.

SOYAUX-ANGOULEME marque deux beaux essais, un par mi-temps.

Notre équipe a répliqué également par deux essais, un par Christopher VAOTOA, un par Melvin QUIROGA.

Notre groupe n’a pas su concrétiser sa forte domination territoriale, en particulier par sa mêlée, souvent par précipitation ou maladresse ;

Nous avons été déficients dans les tirs au but et fébriles en défense, en particulier dans la ligne de trois quart.

Nous retiendrons donc la victoire qui nous permet d’engranger des points utiles pour la seconde phase.

Notons enfin le bon investissement des quatre pros : Simon PINET, Terry PHILIPPART, Fabien NABIAS et Lucas TOLOT.

Cette cinquième victoire permet de consolider notre 6e place au classement à 4 points du

5e BRIVE.

Dimanche prochain nouveau et difficile déplacement chez le 4e AURILLAC.

                                                                                                                                        JLL

VICTOIRE BONIFIEE FACE A VANNES

Dimanche 18 décembre 2016, 11e journée du championnat de France « ESPOIRS » avec  la réception des bretons de VANNES, chez qui nous avions gagné 21 à 10 lors du match aller.

 

Belle victoire bonifiée de l’U. S. M. 35 à 20.

 

Score à la mi-temps 19 à 12 en faveur de l’U. S. M.

 

Pour l’U. S. M.  : 4 essais : de Baptiste SPARANO, de Marc GRANICZNY, de Flavien GUERRIER  et de Pierre SALUT, 3 transformations et 3 pénalités de Flavien GUERRIER.

 

Pour VANNES : 1 essai, 1 drop et 4 pénalités.

 

Après la sévère défaite au RACING, nous attendions une réaction de nos jeunes montalbanais face à une vaillante équipe bretonne chez qui nous avions gagné lors du match aller.

A cours du premier quart d’heure, nous sommes pénalisés à six reprises, ce qui permettra à l’arrière vannetais de prendre le score en réussissant les trois pénalités tentées.

Nous ouvrons le score suite à une touche gagnée à dix mètres de l’en-but de Vannes par un bel essai marqué par Baptiste SPARANO.

Quatre minutes plus tard, belle percée de Marc GRANICZNY qui pointe le deuxième essai, transformé par Flavien GUERRIER, l’U. S. M. prend ainsi le score 12 à 9.

 Les visiteurs sont très combatifs, leur arrière passe un drop à la demi-heure de jeu qui leur permet de revenir à égalité 12 à 12.

Juste avant la mi-temps,  belle percée le long de la touche de l’ailier Melvin QUIROGA qui trouve Flavien GUERRIER au relais pour un magnifique essai que Flavien transforme.

Score à la mi-temps ; U. S. M. 19 – VANNES ; 12

Dès la reprise, la partie devient plus équilibrée, les vannetais vendent chèrement leur peau, sont souvent pénalisés. Flavien GUERRIER, en grande réussite creuse l’écart  en passant trois pénalités en vingt minutes, le score passe à 28 à 12.

Suite à une touche victorieuse c’est au tour de Pierre SALUT d’inscrire le quatrième essai à la 68e minute, Flavien GUERRIER ajoute les deux points de la transformation.

La vaillance des visiteurs est récompensée par un essai  en fin de partie.

Score final : U. S. M. : 35 – VANNES : 20.

Beau match complet de nos  jeunes qui ont acquis leur première victoire bonifié de la saison.

Cette victoire leur permet de consolider leur 6e place au classement.

La trêve des confiseurs leur permettra de récupérer, et de retrouver les nombreux blessés aptes à la compétition pour les trois dernières rencontres de cette première phase de la saison.

Prochain match à SOYAUX-ANGOULEME le week-end prochain.

 

                                                                                                                                         JLL

DIFFICE DEPLACEMENT CHEZ LES ESPOIRS DU CHAMPION DE FRANCE

Hier, 10e journée du championnat de France « ESPOIRS » avec  le long déplacement dans la capitale pour affronter l’équipe « espoirs » de l’actuel Champion de France le RACING 92. Qui n avait gagné lors du match aller au Ramièrou 50 à 5.

 

Victoire du RACING 92  Sur le score de 90 à 15.

Score à la mi-temps 38 à 3.

 

Pour le RACING 92 : 14 essais et 10 transformations.

 

Pour l’U. S. M.  : 2 essais : de Melvin QUIROGA, et de Nassin EL YOUMOURI, 1 transformation et 1 pénalité de Flavien GUERRIER.

Le RACING bénéficiait du renfort de l’ailier international Teddy THOMAS, d’un néo-zélandais tout juste arrivé à Paris, dont Laurent TRAVERS m’a dit qu’il l’avait recruté pour l’équipe pro.

Le RACING alignait une équipe constituée de six jeunes joueurs internationaux dont deux évoluent régulièrement dans l’équipe professionnelle. La moyenne d’âge est légèrement inférieure à 21 ans alors que celle de notre équipe était inférieure à 19 ans.

Teddy THOMAS a pesé sur ce match en marquant trois essais et souvent à l’origine d’autres essais marqués.

Nos deux essais furent marqués en deuxième mi-temps.

Le premier par Melvin QUIROGA suite à une interception dans nos vingt deux mètres et un beau sprint de 80 mètres.

Le deuxième essai fut marqué par Nassin EL YOUMOURI après un beau travail du pack.

 

Commentaires de Michel AMBAL :

 

Ce match a opposé deux équipes dont l’importante différence de niveau a été accentuée par un contexte particulier.

Le leader de la poule était renforcé par des pros que les deux Laurent voulaient relancer et, superviser comme l’international Teddy THOMAS, ou comme un jeune troisième ligne centre néo-zélandais.

Notre équipe était diminuée par de nombreuses blessures (15 au total).

La puissance physique des parisiens les a fait joueur toujours en avançant.

Nos jeunes ont essayé de plaquer, de s’interposer mais « que faisions-nous dans cette galère ».

Ce match représente le paroxysme de ce championnat injuste, dangereux, et sans signification sportive.

Il faut maintenant réunir 23 joueurs valides qui sauront de mobiliser pour gagner contre VANNES dimanche prochain.

 

                                                                                                                                         JLL