Reichel Espoirs 2017 / 2018

Equipe Reichel Espoirs 2017-2018

 

Responsable du Groupement : Jean-Jacques GALOUYE

Manager : Michel AMBAL
Dirigeants : Jean-Louis GORLI, Jean-Luc LEROY,  Bernard ZUCCHIATTI
Entraîneurs : Philippe MAYMAT, Romain LAUGA
Kiné : Sabine CHAUTAN

LA COMPETITION « ESPOIRS »
Le championnat de France espoirs de rugby à XV est une compétition annuelle mettant aux prises les trente clubs professionnels de rugby à XV en France, c’est-à-dire les quatorze équipes du Top 14 et les seize équipes de la Pro D2. Depuis 2007, il se compose d’une phase qualificative de trois poules de dix équipes.
2 poules élite (2 x 10 clubs)
1 poule d’accession (10 clubs dont l’USM)
 
FONCTIONNEMENT DE LA POULE D’ACCESSION :
2 équipes accèdent au niveau élite :
o Les 4 premiers jouent les ½ finales et les deux finalistes montent.
o Les équipes dernières de la poule sont reléguées au niveau espoirs fédéral.
 
COMPOSITION DE LA POULE D’ACCESSION
BEZIERS
BIARRITZ
BRIVE
COLOMIERS
DAX
MASSY
MONTAUBAN
NEVERS
SOYAUX-ANGOULEME
VANNES
 
EFFECTIF JOUEURS « ESPOIRS » saison 2017-2018
 
PILIER GAUCHE : BAUER Kenny 1998, FOURNERAT Lucas 1996, TAILHADES Paul 1997
 
TALONNEUR : DIETE Dylan 1996, LARREY-LARROUY Lucas 1998
 
PILIER DROIT : BOADA ABULI Clément 1997, DESMOULIN Corentin 1999, EL YOUMOURI Nassim 1997, SIMONET Thibault 1999, VAOTOA Christopher 1996
 
DEUXIEME LIGNE : BLANQUART Aloîs 1997, REQUET Alban 1997, SPARANO Baptiste 1997, TOUACHE Tony 1997
 
TROISIEME LIGNE AILE : BADI BANGA Brandon 1997, D’HOOGHE Sven 1997, FAURE Robien 1998, LEFRANC Guillaume 1997
 
TROISIEME LIGNE CENTRE : AUGRY Simon 1997, ZUCHIATTI Florian 1998
 
DEMI DE MELEE : BARDE Vivien 1999, GRAOU Paul 1997, PEBAY Alexis 1997
 
DEMI D’OUVERTURE : BAUER Georges 1999, BERTRAND Jules 1999, DECAVEL Louis 1998
 
AILIER : CARBONNEL Romain 1997, CAZABONNE Théodore 1997, QUIROGA Melvin 1997
 
CENTRE : DELAS Bastien 1998, DERRAMOND Anthony 1998, PERROT Samuel 1997, PRADO Simon 1996, TERROU Dorian 1999
 
ARRIERE : DIRONDE Adrien 1999, SALLES Maxime 1997
 
 

Actualités

DIFFICE DEPLACEMENT CHEZ LES ESPOIRS DU CHAMPION DE FRANCE

Hier, 10e journée du championnat de France « ESPOIRS » avec  le long déplacement dans la capitale pour affronter l’équipe « espoirs » de l’actuel Champion de France le RACING 92. Qui n avait gagné lors du match aller au Ramièrou 50 à 5.

 

Victoire du RACING 92  Sur le score de 90 à 15.

Score à la mi-temps 38 à 3.

 

Pour le RACING 92 : 14 essais et 10 transformations.

 

Pour l’U. S. M.  : 2 essais : de Melvin QUIROGA, et de Nassin EL YOUMOURI, 1 transformation et 1 pénalité de Flavien GUERRIER.

Le RACING bénéficiait du renfort de l’ailier international Teddy THOMAS, d’un néo-zélandais tout juste arrivé à Paris, dont Laurent TRAVERS m’a dit qu’il l’avait recruté pour l’équipe pro.

Le RACING alignait une équipe constituée de six jeunes joueurs internationaux dont deux évoluent régulièrement dans l’équipe professionnelle. La moyenne d’âge est légèrement inférieure à 21 ans alors que celle de notre équipe était inférieure à 19 ans.

Teddy THOMAS a pesé sur ce match en marquant trois essais et souvent à l’origine d’autres essais marqués.

Nos deux essais furent marqués en deuxième mi-temps.

Le premier par Melvin QUIROGA suite à une interception dans nos vingt deux mètres et un beau sprint de 80 mètres.

Le deuxième essai fut marqué par Nassin EL YOUMOURI après un beau travail du pack.

 

Commentaires de Michel AMBAL :

 

Ce match a opposé deux équipes dont l’importante différence de niveau a été accentuée par un contexte particulier.

Le leader de la poule était renforcé par des pros que les deux Laurent voulaient relancer et, superviser comme l’international Teddy THOMAS, ou comme un jeune troisième ligne centre néo-zélandais.

Notre équipe était diminuée par de nombreuses blessures (15 au total).

La puissance physique des parisiens les a fait joueur toujours en avançant.

Nos jeunes ont essayé de plaquer, de s’interposer mais « que faisions-nous dans cette galère ».

Ce match représente le paroxysme de ce championnat injuste, dangereux, et sans signification sportive.

Il faut maintenant réunir 23 joueurs valides qui sauront de mobiliser pour gagner contre VANNES dimanche prochain.

 

                                                                                                                                         JLL

BELLE REVANCHE FACE A BRIVE

Hier, 9e journée du championnat de France « ESPOIRS » avec  la réception de BRIVE

Belle victoire de l’U. S. M.  Sur le score de 35 à 31.

Pour l’U. S. M.  : 4 essais : de Christopher VAOTOA, Flavien GUERRIER, Yohann REN et de Melvin QUIROGA, 3 transformations et 3 pénalités de Flavien GUERRIER.

Pour BRIVE : 5 essais, et 3 transformations.

Deuxième match de la phase retour avec la réception du 3e chez qui nous avions perdu 15 à 28 dans les dix dernières minutes du match.

Nos jeunes devaient se souvenir de ce match aller avec une défaite au goût amer, aussi ils attaquent bien la rencontre en jouant contre le vent et en inscrivant un essai dès la 3e minute suite à un groupé-pénétrant  des avants qui propulse le pilier droit Christopher VAOTOA derrière la ligne blanche. Flavien GUERRIER transforme.

Les visiteurs réagissent rapidement et, leur centre marque l’essai, trois minutes plus tard, qui est transformé. U.S.M. : 7 - BRIVE : 7

Après avoir réussi une pénalité à la 10e minute,  l’arrière Flavien GUERRIER joue rapidement  la touche et, après une course de 60 mètres, inscrit un bel essai, qu’il  transforme portant ainsi le score à 17 à 7.

A la 36e minute  l’ouvreur  briviste prend l’intervalle et marque entre les poteaux  l’essai qui est transformé.

Une nouvelle pénalité  réussie par Flavien GUERRIER permet d’atteindre la mi-temps sur  le score de 20 à 14 en ayant joué contre le vent.

Dès la reprise l’arrière Flavien GUERRIER, en grande réussite, passe une nouvelle pénalité.

Ensuite, le talonneur Nicolas VIDAL contre un dégagement, sert son capitaine Yohann REN pour l’essai pointé en coin dont la transformation difficile est réussie par Flavien GUERRIER.

U. S. M. : 30 - BRIVE : 14

Les visiteurs vendent chèrement leur peau et leur centre marque leur 3e essai qui est transformé.

A la 70e mn, un plaquage à retardement d’un briviste déclenche une gabarre générale. L’arbitre inflige un carton rouge à notre capitaine Yohann REN et à un briviste.

Les brivistes marquent un nouvel essai en coin qui leur permet de revenir à quatre points.

En raison de la  blessure du centre briviste la partie est arrêtée pendant dix minutes.

Notre ouvreur Bastien SEGUELA tape un coup de pied à suivre dans l’en-but corrézien, Melvin QUIROGA montre sa pointe de vitesse et aplatit au nez des brivistes, cet essai leur enlève le point de bonus défensif.

Lors des dernières minutes de la rencontre, les visiteurs inscrivent leur cinquième essai qui leur permet de reprendre le point de bonus défensif.

Score final: U. S. M.: 35 - BRIVE: 31.

Cette troisième victoire face à une équipe espoir d’un club du top 14 est méritoire.

Elle démontre les progrès réalisés par cette jeune équipe, 20 ans de moyenne d’âge. Nous avons aligné hier sur la feuille de match 7 joueurs nés en 1998 et 4 joueurs nés en 1997.

Malheureusement, outre le carton rouge au capitaine, Yohann REN nous avons trois blessés, deux sur commotion : Marc GRANICZNY et Raphaël LIMOUZIN et Nicolas VIDAL.

 Cela nous compliquera le prochain déplacement dans la capitale pour affronter, dimanche prochain,  l’équipe espoir du champion de France le RACING 92 leader incontestable de cette poule.

 

                                                                                                                                         JLL

DEFAITE A LYON

 

Samedi 19 Novembre 2016, huitième  journée du championnat de France « ESPOIRS » avec  un nouveau long déplacement  à LYON.

Victoire de LYON sur le score de 38 à 10.

Pour LYON : 6 essais, 4 transformations.

Pour l’U. S. M.  : 1 essai : de Romain CARBONNEL, 1 transformation de Bastien SEGUELA et 1 pénalité de Thomas FORTUNEL.

LYON aligne sur la feuille de match 6 des 16 Espoirs qui bénéficient d’un contrat et s’entrainent avec le groupe professionnel.

Nous bénéficions du renfort de Lucas TOLOT.

Commentaires de Michel AMBAL :

Peut-être du fait que nous soyons arrivés deux heures trente avant le coup d’envoi, nos joueurs ont réalisé un excellent début de match, concrétisé par une pénalité mais aussi par une attaque qui aurait dû aboutir sans une obstruction de Lyon et par une mêlée à cinq mètres non productive.

Au bout de 20 minutes, la machine locale s’est lancée et nous avons encaissé deux essais avant la mi-temps.

Lucas TOLOT sort à la 39e minute sur carton blanc.

Le score à la mi-temps est de 14 à 3 en faveur de LYON.

LYON marque deux essais pendant notre infériorité numérique.

 Chaque ballon perdu donnant lieu à des contre-attaques rapides.

Nous arrivons à marquer un bel essai bien amené par Robin FAURE et marqué par Romain CARBONNEL.

Un dernier en avant dans nos 22 mètres permet aux lyonnais de marquer le dernier essai pour porter le score final à 38 à 10.

En conclusion, match courageux de nos joueurs.

 Nous confirmons nos progrès dans les phases de conquête et dans les mauls, notre vaillance en défense, mais aussi notre fébrilité dans des moments importants où il faut marquer.

Nous constatons également les limites de certains joueurs, ainsi que les progrès de quelques autres qui constitueront la base de l’effectif pour la deuxième phase du championnat.

 

                                                                                                                                         JLL

LOURDE DEFAITE A GRENOBLE

Samedi 12 Novembre 2016, septième et dernière journée de la phase aller du championnat de France « ESPOIRS » avec le déplacement à GRENOBLE.

Victoire de GRENOBLE sur le score de 50 à 14.

Pour GRENOBLE : 7 essais, 6 transformations et une pénalité

Pour l’U. S. M.  : 2 essais : de Benjamin SICARD, et du capitaine Yohann REN,  et deux transformations  de  Flavien GUERRIER.

GRENOBLE aligne sur la feuille de match 9 des 20 Espoirs qui bénéficient d’un contrat et s’entrainent avec le groupe professionnel, plus  le renfort du trois quart centre pro NEMANI.

Les locaux attaquent le match à fond, avec des lignes arrière très rapides, adroites, qui relancent tous les ballons avec l’appui d’un pack très physique.

Ils inscrivent un essai dès la 3e minute par leur ailier gauche.

C’est ensuite au tour de leur ailier droit d’aller derrière la ligne à la 10e minute, imité par le centre trois minutes plus tard.

Le talonneur marque le quatrième essai, qui tous transformés leur permet de mener

31 à 0 après vingt minutes de jeu, ce sera d’ailleurs le score à la mi-temps.

Le second acte sera plus équilibré malgré un essai marqué par le trois-quart centre isérois dès la reprise.

Nos jeunes réagissent, et après plusieurs temps de jeu Benjamin SICARD inscrit notre premier essai que Flavien GUERRIER transforme.

Piqués au vif les locaux réagissent  dès le renvoi par un bel essai marqué par leur jeune ouvreur qui récidivera quinze minutes plus tard.

Dans le dernier quart d’heure le jeu se déroule dans le camp isérois. Notre paquet organise de bons ballons portés qui mettent à mal le pack adversaire qui sera pénalisé à plusieurs reprises.

C’est d’ailleurs suite à une pénal’ touche, avec ballon gagné dans l’alignement que Yohann REN inscrit le deuxième essai à la 77e minute transformé par Flavien GUERRIER.

Score final : GRENOBLE : 50 – U. S. M. : 14

Cette équipe grenobloise nous a surpris, car au vu des prestations précédentes elle avait gagné deux fois à l’extérieur chez les promus et concédé une défaite à domicile contre le RACING.

Elle a dû se méfier de notre jeune équipe, moyenne d’âge inférieure d’un an à la leur, avec la titularisation d’un pro au centre de l’attaque. Elle a réalisé un match parfait lors des vingt premières minutes prenant à froid nos jeunes débarqués de  sept heures de bus.

Nous revenons avec trois joueurs blessés : Théodore CAZABONNE : fracture clavicule droite, Brandon BADI BANGA : tibia droit ainsi que Benjamin SICARD.

Samedi prochain, première journée de la phase retour avec un nouveau déplacement long et difficile à LYON qui nous avait battu 23 à 13 au Ramierou dont l’équipe semble être en net progrès avec le nul arraché chez le leader le RACING.

                                                                                                                                         JLL

DEFAITE AVEC BONUS CONTRE AURILLAC

Samedi 5 Novembre 2016, sixième  journée du championnat de France « ESPOIRS » avec la réception à Sapiac d’AURILLAC.

Victoire d’AURILLAC sur le score de 22 à 18.

Pour l’U. S. M.  : 2 essais : de Nicolas VIDAL, et de Pierre BARTHERE, 1  transformation et

 2 pénalités de Thomas FORTUNEL.

Pour AURILLAC : 1 essai, 1 transformation et 5 pénalités.

Notre équipe est renforcée par Pierre BARTHERE.

Dans le premier quart d’heure, nous sommes pénalisés à quatre reprises, ce qui permet à l’arrière visiteur de réussir deux pénalités.

Thomas FORTUNEL ouvre le score à la 18e minute par une pénalité des vingt deux mètres à gauche des poteaux.

Dans les dernières minutes du premier acte l’ouvreur aurillacois réussit deux nouvelles pénalités qui portent le score à 12 à 3 à la mi-temps.

Dès la reprise, notre paquet organise des ballons portés qui progressent mettant à la faute nos adversaires. Thomas FORTUNEL passe une pénalité  des trente mètres qui nous rapproche à six points des cantalous.

Notre paquet domine son adversaire. Un nouveau ballon porté  bouscule les visiteurs et lors d’un nouveau regroupement notre talonneur Nicolas VIDAL marque l’essai que Thomas FORTUNEL transforme. Nous prenons ainsi le score 13 à 12.

Dix minutes plus tard nous sommes à nouveau sanctionnés. L’ouvreur aurillacois réussit cette pénalité qui lui permet de reprendre le score 15 à 13.

Le tournant de la rencontre se situe à l’heure de jeu suite à un ballon perdu, nous encaissons un essai « casquette ». L’ouvreur ajoute les deux points de la transformation. AURILLAC 22 – U.S.M. 13.

Nos jeunes s’accrochent, ils sentent qu’ils peuvent encore gagner.

Suite à une touche gagnée et un regroupement  nos avants pilonnent à proximité de l’en but et Pierre BARTHERE marque le deuxième essai qui nous permet de prendre le bonus défensif.

Lors des dix dernières minutes nos jeunes essaient d’inverser le score mais en vain.

Nous avons commis trop de fautes, notre mêlée fut pénalisée à cinq reprises, avons perdu plusieurs ballons sur nos lancer en touche, et avons rendu trop de ballon à l’adversaire. Le courage et la volonté de nos jeunes ne nous ont pas permis d’obtenir une troisième victoire.

Nous occupons la sixième place de la poule, avant le dernier match de la phase aller samedi avec un long déplacement  dans l’Isère  pour affronter la quatrième équipe espoir d’un club du top 14 GRENOBLE.

 

                                                                                                                                         JLL