Arbitre : M. Minery (Périgord – Agenais)

MONTAUBAN : Cazeaux ; Diarra (Gillot-Jouannet 68e), Tupuola, F.Domenech, Ruel-Gallay ; (0) Laplace (Urruty 55e), (m) Byrnes (Larroque 73e) ; Vaotoa, Boukanoucha (Biscay 55e), A.Domenech ; Penalva (Delarue 40e), Sergueev ; Mika (Make 40e), Lauga (cap) (Ladhuie 4e), Tekassala (Agnesi 50e).
Remplacement temporaire : Biscay – Mika (68e – 77e)
Cartons blancs : Cazeaux (37e), Make (64e)

MASSY : Girard ; Mendes (Bonetti 42e), Ratinaud (Rodrigues 35e), Tidjini, Vakaola ; (0) Hickey, (m) Coudol (Prier 50e) ; Dibel (Desassis 49e), Méité (cap), Sutiashvili ; Molitika (Macalou 77e), Purdy ; Kuparadze (Ashvetia 58e), Tadjer (Denoyelle 77e), Dadunashvili (Wende 70e).

Temps estival avec une température supérieure aux 30°, telles étaient les conditions de match, dans l’antre du stade de Libourne, dans lequel près de 3 milles supporters « vert et noir » avaient pris place, à l’issue d’un déplacement aux moyens variables. Ambiance finale assurée. Pas moins de 13 cars de supporters avaient été organisés. Une folie à l’entrée des joueurs sur la pelouse. Bonne entame sapiacaine, mais le capitaine Romain Lauga sort sur une civière dès les premières minutes blessé à une cheville. Montauban ne tente pas les pénalités en jouant contre le vent et sur sa deuxième touche penalty Amédée Domenech offre le ballon d’essai à Dimitri Vaotoa. A la mi-temps, Massy menait par 9 à 7. Tout restait à faire. Même en infériorité numérique le retour sapiacain sera terrible et sur une attaque générale dès la première action Yan Ruel-Gallay marque l’essai complètement en coin qui redonne l’avantage aux «vert et noir ». Massy inscrira bien un essai en force après arbitrage vidéo humaine pour revenir à un point de leur adversaire après l’échec de la transformation. Pour autant rien n’était fait, même lorsque Florent Cazeaux rajoutera trois points de pénalité avant l’entrée dans les six longues minutes d’arrêt de jeu. C’est alors qu’il y eut cette cuillère désespérée de Yan Ruel-Gallay sur son vis-à-vis qui, filait à l’essai, ces deux touches penalties volées par l’alignement sapiacain dans les 10 mètres et plus fort encore, la dernière mêlée au pied des poteaux où le « huit » de devant « vert et noir » obtenait la pénalité pour permettre un dégagement final dans la tribune. La liesse sur le terrain et dans les tribunes avant que le président Patrick Battut ne remette le bouclier de champion de France. « Le rugby est un sport subtil. La mêlée a failli nous faire perdre et au bout du compte, c’est elle qui nous fait gagner. Je suis fier d’avoir entraîné ce groupe, d’être montalbanais et de ramener le trophée dans la Cité d’Ingres » concluait dans un couloir de vestiaire Xavier Péméja. Maintenant, on peut se pencher sur la saison 2014 – 2015 qui débutera le 1 août à Labouheyre en amical face à Dax. Montauban est champion de France !


REMI-CONSTANT BELREPAYRE

Retour