Logo USM Sapiac

facebook
twitter
instagram

Montauban lâche en deuxième mi-temps à Narbonne

 

A Narbonne : Narbonne bat Montauban par 23 à 17 (mi-temps 10 à 11)

 

Pour Montauban : 1 essai Tupuola (3e), 4 pénalités Bosviel (13e, 38e, 42e, 63e)

Pour Narbonne : 2 essais Deligny (34e), pénalité (69e) ; 2 transformations Eadie (34e, 69e), 3 pénalités Eadie (8e, 45e, 75e)

Arbitre : M. Datas (Armagnac-Bigorre)

MONTALBAN : Bosviel ; Tupuola, Sukanaveita (Ruel-Gallay 61e), Mathy, Sayerse ; (0) Swanepoel (Fortunel 79e), (m) Byrnes (Chaput 57e) ; Haddon, A.Domenech (D.Vaotoa 54e), Munoz ; Dry, Esclauze (cap) (Sergueev 45e) ; Zanon (Arias 52e), Rochier (Ladhuie 45e), Vanaï (Tekassala 40e).

Remplacements temporaires : Zanon – Arias (20e – 28e), Sayerse – Zanon (67e – 78e)

Carton jaune : Tekassala (67e)

 NARBONNE : Wright ; Navakadretia, Plessis-Couillaud, Eadie, Fekitoa ; (0) Dut, (m) Rouet ; Herjean (cap), Tameilau, Belzons ; Strauss, Manchia (Guillaume 64e) ; Tala’Apitaga (Chocou 60e), Deligny, Chadwick (Falatea 31e).

Remplacement temporaire : Fekitoa – Chocou (50e – 60e)

Carton jaune : Tala’Apitaga (49e)

Montauban n’aura pas tardé à entrer dans le match et sur une des toutes premières attaques tarn-et-garonnnnaises Taleta Tupuola est décalé sur l’aile droite pour le premier essai du match en coin. Les « vert et noir » vont longtemps mener au score durant la première mi-temps. Il fallut une touche avec ballon volé par les visiteurs mais aussitôt cafouillé pour que Cyril Deligny aux origines tarn-et-garonnaise ne marque un essai en coin. Mais peu avant la mi-temps la maitrise des coéquipiers de Pierrick Esclauze leur permit d’obtenir une pénalité réussie par Jérôme Bosviel pour virer en tête à la pause par 11 à 10. Dès la reprise une reprise de ballon hors jeu offre 3 points au pied de Jérôme Bosviel. Malheureusement les dernières minutes de la partie seront à l’avantage des locaux qui vont s’imposer grâce à un essai de pénalité. Un match qui laisse beaucoup de regrets dans l’entourage de l’équipe parce que l’on sent bien qu’avec un peu plus de précision le résultat aurait pu être inversé. C’est ainsi, tout le monde ne pense plus qu’à la venue d’Angoulême vendredi à Sapiac.

 

Rémi-Constant BELREPAYRE