Logo USM Sapiac

facebook

 

twitter

Défaite la tête haute face à Agen

 

A Sapiac : Agen bat Montauban par 22 à 18 (mi-temps : 16 à 18)

Pour Montauban : 2 essais Mathy (13e), Sayerse (32e) ; 1 transformation Bosviel (13e), 2 pénalités Bosviel (35e, 40+2e)

Pour Agen : 1 essai Denos (27e) ; 1 transformation Darbo (27e), 5 pénalités Darbo (2e, 21e, 30e, 44e, 55e)

Arbitre : M. Dufort (Côte-Basques, Landes)

MONTAUBAN : Bosviel ; Tupuola, Sukanaveita, Mathy (Caisso 50e), Sayerse ; (0) Swanepoel (Fortunel 67e), (m) Chaput ; Engelbrecht, A.Domenech (D.Vaotoa 58e), Munoz (Haddon 55e) ; Dry, Esclauze ; Arias (Philippart 61e), Ladhuie (cap) (Van der Westhuizen 61e), Tekassala (Agnesi 61e).

Carton rouge : Esclauze (48e)

AGEN : Denos ; Tongia, Tilsley (Fouyssac 77e), Mchedlidze, Nakosi ; (0) Hollinshead (Francis 72e), (m) Darbo ; Kotze, Miquel (Vaquin 64e), Tau (Muarua 58e) ; Braendlin, Murday ; Ryan (Akhobadze 50e), Tadjer (Barthomeuf 61e), Béthune (N’Nomo 50e).

Remplacement temporaire : Tau – Muarua (48e – 54e)

Carton rouge : Mchedlidze (48e)

Montauban a beau avoir gagné ce derby aux essais (2 à 1), l’USM s’est inclinée par 22 à 18, devant un public record pour un jeudi soir pour avoir moins concrétisé ses occasions que leur adversaire où le demi de mêlée Clément Darbo y alla de son sans-faute dans ses tentatives au pied. Jusqu’à la dernière seconde ont pu croire que les « verts et noir » allaient renverser le résultat. Les coéquipiers de Mickaël Ladhuie ont fini la rencontre des 22 mètres adverses y restant de longues minutes en conservant le ballon. L’arbitre finissant par sifflet une pénalité après la sirène pour un ballon gardé au sol. Un résultat frustrant dans les deux équipes aurait pu faire office de vainqueur de ce match du très haut niveau de la Pro D2. Une défaite qui complique le feuille de route des hommes des présidents Daniel Bory et Thierry Eychenne, mais rien n’est fini dans un championnat qui nous réserve chaque semaine beaucoup de surprises. Les joueurs entraînés par Pierre-Philippe Lafond et Chris Whitaker ont une semaine pour préparer leur déplacement à Perpignan. « Il n’y a pas mort d’homme. J’espère que l’on se qualifiera et que l’on retrouvera Agen en phase finale » lance le troisième ligne Amédée Domenech. « On ne va rien lâcher » conclu le capitaine Mickaël Ladhuie.

Rémi-Constant BELREPAYRE