Logo USM Sapiac

facebook

 

twitter

Montauban fort sur ses bases gagne à Béziers

 

A Béziers : Montauban bat Béziers par 24 à 9 (mi-temps : 12 à 3)

Pour Montauban : 8 pénalités Bosviel (14e, 19e, 25e, 38e, 59e, 65e, 72e, 82e)

Pour Béziers : 3 pénalités Munro (22e, 54e, 61e)

Arbitre : M. Datas (Armagnac-Bigorre)

MONTAUBAN : Bosviel ; Tupuola, F.Domenech, Mathy, Sayerse (Engelbrecht 79e) ; (0) Fortunel (Swanepoel 38e), (m) Nabias (Chaput 54e) ; D.Vaotoa (Munoz 40e), Barthère, A.Domenech (cap) ; Dry (Pinet 73e), Caisso ; Arias (Zanon 50e), Rochier (Van der Westhuizen 54e), Agnesi (Philippart 66e).

Cartons jaunes : D.Vaotoa (21e), Caisso (77e)

BEZIERS : Daminiani (Peyras-Loustalet 54e) ; Gmir, Max (Chevchenko 73e), Iona, Niko ; (0) Munro, (m) Blanc (Valentine 19e) ; Best, Méite, Massot ; Battye (cap), Cerqueira (Lokotui 58e) ; Tarus (Manukula 50e), Fualau, Fernandes-Moreira (Wardi 50e puis Fernandes-Moreira 73e) .

Cartons jaunes : Gmir (18e), Niko (37e)

Les conditions météorologiques étaient parfaites au moment du coup d’envoi de cette rencontre clôturant l’avant dernier bloc de rencontres avant le sprint final. D’entrée les deux équipes produisent du jeu. La mêlée sapiacaine est bien en place dans le combat. Sur une nouvelle attaque des trois-quarts bien inspirés, la défense héraultaise se met à la faute pour la première pénalité réussie par Jérôme Bosviel pour l’ouverture du score au stade de la Méditerranée. Le buteur montalbanais va doubler la marque sur une belle attaque lorsque l’ailier Gmir plaque haut et prend un carton jaune. Faute similaire ou presque de Dimitri Vaotoa, même sanction pour le premier coup de pied de Munro. Avec une troisième réussite en autant de tentatives de Bosviel, l’USM menait par 9 à 3, à la demi-heure de jeu. A la mi-temps, le score était passé à 12 à 3. Restait à savoir maitriser la deuxième période. A la reprise, Montauban fait plaisir à voir mais sans concrétiser. Avant l’heure de jeu Béziers rajoute deux pénalités pour une à Montauban. Les « vert et noir » continuent leur course en tête. Jérôme Bosviel y va de sa pénalité des 55 mètres pour donner un plus grand écart au score. Jusqu’au bout les coéquipiers d’Amédée Domenech garderont leur emprise sur le match, jusqu’à la victoire qui rend de nouveau possible la qualification à trois journée de la fin. Une victoire historique des joueurs entraînés par Pierre-Philippe Lafond et Chris Whitaker, la précédente remontant à 2006 par 19 à 18. On se souvient encore du coup de génie du pilier sapiacain David Banquet dit « Bibi » ancien pilier de légende de Béziers, qui vint sans jamais le buteur international argentin Federico Todeschini  faire le signe de la balayette devant le ballon et le tir biterrois se perdit dans le ciel de la Méditerranée. Cette année, 24 à 9, la victoire des hommes des présidents Thierry Eychenne et Daniel Bory est plus large donc tout aussi belle, si ce n’est plus belle.

Rémi-Constant BELREPAYRE   

 

PRO D2 - Résumé Béziers-Montauban_ 9-24 - J27... par USMsapiac