Logo USM Sapiac

facebook

 

twitter

Montauban en finale à Bordeaux après sa victoire sur Mont-de-Marsan

 

A Sapiac : Montauban bat Mont-de-Marsan par 24 à 13 (mi-temps : 11 à 6)

Beau temps, pelouse excellente, 9.347 spectateurs.

Pour Montauban : 2 essais Swanepoel (7e), Ascarat (57e) ; 1 transformation Bosviel (57e), 3 pénalités Bosviel (30e, 46e, 79e), 1 drop Bosviel (5e)

Pour Mont-de-Marsan : 1 essai Negrotto (63e), 1 transformation Otazo (63e), 2 pénalités James (15e, 39e)

Arbitre : M. Chalon (Limousin)

MONTAUBAN : Bosviel ; Ascarat, Tupuola (F.Domenech 71e), Mathy, Lilo ; (0) Sanepoel, (m) Chaput ; Engelbrecht, A.Domenech, Munoz (Haddon 60e) ; Caisso (Dry 63e), Esclauze ; Zanon (Arias 60e), Ladhuie (cap) (Van der Westhuizen 76e), Tekassala (Agnesi 67e).

MONT DE MARSAN : Laousse-Azpiazu ;Wakaya, Ratu, Mirande, Cabannes (Lborde 61e) ; (0) James (Otazo 55e), (m) A.Ormaechea (Loustalot 61e) ; Brethous, Gorgadze (Garrault 47e), Tastet (cap) ; Malafosse, Oelofse (Astle 39e) ; S.Ormaechea (Negrotto 47e), David (Caudullo 63e), Muzzio (Fiorini 63e).

 

C’est dans un stade de Sapiac à guichets fermés, plein comme un œuf, que les Montalbanais sont allés chercher leur qualification pour la finale d’accession du championnat de Pro D2. Les supporters « verts et noir » étaient aux anges lorsqu’ils virent le premier quart d’heure quasi-parfait des joueurs entraînés par Pierre-Philippe Lafond et Chris Whitaker qui vont matérialiser cette entame par un drop d’école de Jérôme Bosviel suivi d’un essai sur un contre de 80 mètres de Riaan Swanepoel qui vint déposer le ballon en coin dans l’en-but landais. Les joueurs des présidents Thierry Eychenne et Daniel Bory venaient de prendre 8 points d’avance et ils allaient les garder jusqu’au bout. Cela d’autant plus qu’en deuxième période Sébastien Ascarat y alla lui aussi de son essai sur un nouveau ballon de récupération grandement bonifiée par les coéquipiers de Mickaël Ladhuie. Mont-de-Marsan finira bien par marquer un essai en costaud par le pilier Jéronimo Negrotto. Cela était insuffisant pour empêcher les Sapiacains de s’ouvrir les portes de la finale, dimanche prochain, à Bordeaux, 50 ans après le titre de champion de France dans ce même lieu. Il est dès fois, où l’histoire se répète. On peut s’attendre à voir des milliers de supporters « verts et noir » prendre la direction de la Gironde dimanche prochain. Sapiac avait un air de paradis rugbystique en ce samedi de demi-finale. Seule la victoire est belle. Les joueurs le savent, avant de se plonger dans la préparation de celle qui va les conduire en Aquitaine.

 

Rémi-Constant BELREPAYRE