Logo USM Sapiac

facebook

 

twitter

Montauban s'incline en finale face à Agen à Bordeaux

 

A Bordeaux : Agen bat Montauban par 41 à 20 (mi-temps : 24 à 13)

Pour Montauban : 2 essais Sukanaveita (38e), Tupuola (73e) ; 2 transformations Bosviel (38e, 73e), 2 pénalités Bosviel (29e, 40+2e)

Pour Agen : 5 essais Darbo (3e), Murday (26e), Paris (33e), Nakosi (63e), Fouyssac (67e) ; 5 transformations Darbo (3e, 26e, 33e, 63e, 67e), 2 pénalités Darbo (13e, 59e)

Arbitre : M. Atalah (Franche-Comté)

MONTAUBAN : Bosviel ; Ascarat, F.Domenech, Mathy (D.Vaotoa 60e), Tupuola ; (0) Swanepoel (Sukanaveita 12e), (m) Chaput (Nabias 64e) : Engelbrecht, A.Domenech, Munoz (Haddon 48e) ; Caisso (Dry 55e), Esclauze ; Zanon (Arias 55e), Ladhuie (cap) (Van der Westhuizen 28e), Tekassala (Agnesi 59e).

AGEN : Tilsley ; Nakosi, Sadie, Mchedlidze (Fouyssac 48e), Paris ; (0) Hollinshead (Francis 18e), (m) Darbo (Abadie 69e) ; Kotze (Tau 59e), Erbani (cap), Miquel (Vaquin 60e) ; Marchois, Murday ; Joly (Ryan 59e), Tadjer (Dufour 79e), N’Nomo (Bethune 48e).

Le thermomètre approchait ou dépassait les 30°, à l’heure du coup d’envoi de cette finale d’accession de Pro D2. A la vue des fumigènes allumès par la ligue, on pouvait se rendre compte que les « verts et noir » allaient joueur la première mi-temps contre le vent. Un exploit de Clément Darbo permettait à Agen d’ouvrir le score lors d’une pénétration dans l’axe qui prenait en défaut la défense montalbanaise. Montauban passera à deux doigts de marquer un premier essai lorsqu’Elvis Tekassala (18 e) marque en deux temps et voit son essai refusé. Agen joue une première mi-temps de rêve et rajoute deux essais avant que Montauban ne réagisse fort avant la fin de la première mi-temps concrétisé par l’essai en coin de Waisale Sakanaveita tranformé par Jérôme Bosviel, lequel rajoute une pénalité après la sirène. A la mi-temps, 24 à 13 pour les Lot-et-Garonnais. La deuxième mi-temps ressemblera fort à la première. Montauban ne parviendra pas à faire douter Agen qui a certainement fait son meilleur match de l’année en finale. Le dernier essai de Taleta Tupuola ne changera rien. Plus de 6 milles supporters « verts et noir » avaient fait le déplacement de Bordeaux. Gageons que cette finale perdue est porteuse d’espérance pour l’avenir grâce à l’expérience accumulée. Bravo et merci pour cette splendide saison.

Rémi-Constant BELREPAYRE