Logo USM Sapiac

facebook

 

twitter

Sapiac force la victoire face à Béziers

 

A Sapiac : Montauban bat Béziers par 30 à 27 (mi-temps : 20 à 13)

Pour Montauban : 3 essais Lilo (22e), Chaput (29e), A.Domenech (78e) ; 3 transformations Mathy (22e, 29e, 78e), 3 pénalités Bosviel (5e), Mathy (39e, 69e)

Pour Béziers : 3 essais Ballu (17e), Best (46e), Niko (51e) ; 3 transformations Munro (17e, 46e, 51e),  2 pénalités Munro (9e, 40e)

Arbitre : M. Praderie (Côte Basque, Landes)

MONTAUBAN : Bosviel (Tupuola 24e) ; Ascarat, Sukanaveita (Sousa 49e), Mathy, Lilo ; (0) Swanepoel, (m) Chaput (Darbo 54e); D.Vaotoa (Engelbrecht 52e), A.Domenech, Munoz ; Caisso, Esclauze (cap) (Sergueev 62e) ; Zanon (Facundo 52e), Van der Westhuizen (Rochier 52e), Agnesi (Tekassala 52e).

Cartons jaunes : Munoz (18e), D.Vaotoa (40e)

BEZIERS : Peyras-Loustalet ; Ballu, Douglas (Max 56e), Nawaqatabu (Champin 67e), Niko ; (0) Munro (Suchier 62e), (m) Blanc ; Best (cap), Hoarau (Barrere 56e), Massot (Wardi 74e) ; Maamry (Desroches 52e), Lokotui ; El Fakir (Samaran 38e puis El Fakir 56e), Fualau (Marco Pena 67e), Wardi ( Lafon 56e).

Cartons jaunes : Best (24e), Suchier (66e), Lafon (74e)

Même si ce match était interdit aux cardiaques comme beaucoup depuis le début de cette saisons, les supporters présents à Sapiac, ont vu un beau match de rugby avec de l’enjeu, indécis et ponctué de six essais, trois pour chaque équipe. Les « verts et noir » ont du faire face à une cascade de blessure dès l’échauffement où Thomas Fortunel laissait sa place à Serge Sergueev qui intégrait la feuille de match et assez rapidement en cours de première mi-temps Jérôme Bosviel puis Waisale Sukanaveita devaient quitter les débats, obligeant le troisième ligne centre Amédée Domenech « notre couteau suisse » disait Pierre-Philippe Lafond ne poursuive les débats à l’aile ce qui ne l’empêcha pas de marquer l’essai de la victoire à une centaine de secondes de la fin en conclusion d’un ballon porté. Avant lui, lors du premier acte Vungakoto Lilo et Jérémy Chaput avaient déposé le cuir en terre promise. Mais en face, il y avait Béziers bien déterminé à faire un résultat. Ils vont faire trembler, bousculer l’édifice des présidents Jean-François Reygasse et Thierry Eychenne et lorsque sur un contre de 80 mètres Niko marqua le troisième essai visiteur, ils purent même croire que c’était fait. C’était sans compter sur la capacité actuelle des coéquipiers de Pierrick Esclauze à ne rien lâcher. Béziers multiplie les fautes passe à treize pour finir à quatorze avant le dernier coup de boutoir pour le résultat que l’on sait.

Rémi-Constant BELREPAYRE

 

 

Revue de presse :

-La Dépêche : http://bit.ly/2zEnyBr

-La Dépêche : http://bit.ly/2yybhRE

-France 3 Région : http://bit.ly/2gsuyco

-Rugbyrama : http://bit.ly/2gzpSoF