Logo USM Sapiac

facebook
twitter
instagram

Montauban perd un match à treize essais à Biarritz

 

A Biarritz : Biarritz bat Montauban par 58 à 31 (mi-temps : 27 à 10)

Pour Montauban : 4 essais Fortunel (13e), Van der Westhuizen (49e), Agnesi (61e), A.Domenech (77e) ; 4 transformations Bosviel (13e), Fortunel (49e), Darbo (61e, 77e) ; 1 pénalité Bosviel (21e)

Pour Biarritz : 9 essais Delaï (6e, 36e), Tawalo (29e), Nabou (40e), Guiry (46e), Hamdaoui (57e, 69e), Placines (64e), Loustaunau (78e) ; 5 transformations M.Lucu (29e, 40e, 46e, 57e, 69e), 1 pénalité M.Lucu (18e)

Arbitre : M. Ramos (Languedoc)

MONTAUBAN : Bosviel (Swanepoel 49e) ; Ascarat, Tupuola, Silago (Mathy 70e), Lilo ; (0) Fortunel, (m) Chaput (Darbo 56e) ; D.Vaotoa, A.Domenech (cap), Sousa (Engelbrecht 72e) ; Dry (Esclauze 56e), Sergueev ; Arias (Facundo 40e), Rochier (Van der Westhuizen 40e), Vanaï (Agnesi 40e).

Carton jaune : D.Vaotoa (40e)

BIARRITZ : Hamdaoui, Delaï, Dachary (Burton 72e), Vakacegu (Loustaunau 66e), Tawalo (Artru 57e) ; (0) Burton (Bernard 69e), (m) M.Lucu ; Placines (cap), Soqeta (Manu 15e), Guiry ; Hewitt (Nabou 15e), Singer ; Assi (Eloff 69e), Levi (Chambort 69e), Synaeghel (Bessonart 62e).

Si Montauban est plutôt bien entré dans la rencontre mais cela n’allait pas durer, les locaux vont inscrire le premier essai du match en coin par leur ailier Delaï. Les basques mettent la pression mais sur un ballon récupéré dans les 22 mètres le basque Sébastien Ascarat donne à suivre vient bloquer le défenseur adverse et sur la récupération Jérôme Bosviel retrouve Thomas Fortunel qui déchire la défense pour marquer entre les poteaux. En ce début de match, les Tarn-et-Garonnais apparaissent très appliqués sur ce qu’ils font sans s’affoler. Malgré cela, ils ne pourront pas éviter deux nouveaux essais locaux par les puissants ailiers Tawalo et Dalaï. Montauban qui aura finalement subi lors du dernier quart d’heure  de la première mi-temps matérialisé par un quatrième essai sur la sirène de Nabou entre les poteaux. A la pause, le tableau de marque indiquait 27 à 10 pour les Basques. Comme si la messe était dite et que le résultat de ce match ne représentait pas inconsciemment un enjeu, la deuxième période allait ressembler en plusieurs aspects à un match de Super Rugby de l’hémisphère sud avec au total treize essais inscrits dont quatre pour Montauban mais surtout neuf pour Biarritz. Cela ne ressemble pas au Montauban de cette saison pour être vrai. Les joueurs entraînés par Pierre-Philippe Lafond ont quinze jours désormais pour préparer la venue en demi-finale à Sapiac du vainqueur du match de barrage qui va opposer samedi Grenoble au stade des Alpes à Biarritz.

Rémi-Constant Belrepayre