Logo USM Sapiac

facebook
twitter
instagram

Premier déplacement infructueux à Angoulême

 

A  Angoulême : Angoulême bat Montauban par 29 à 23 (mi-temps : 16 à 10)

Pour Montauban : 2 essais Lilo (28e), Luatua (76e) ; 2 transformations Bosviel (28e), 3 pénalités Bosviel (40e, 48e, 59e)

Pour Soyaux-Angoulême : 3 essais Nicolas (36e), Witt (54e, 70e) ; 1 transformation Nicolas (36e), 4 pénalités Nicolas (4e, 23e, 45e), Jones (40+3e)

Arbitre : M. Datas (Armagnac-Bigorre)

MONTAUBAN : Bosviel ; Lilo, Lilomaiava (Mathy 40+1e), F.Domenech, Luatua (Swanepoel 62e puis Luatua 75e) ; (0) Swanepoel (Klur 56e), (m) Graou (Briscadieu 48e) ; Haddon, Maninoa, Munoz (D.Vaotoa 58e) ; Esclauze (cap) (Braendlin 76e), Braendlin (Sousa 61e) ; Zanon (Ch.Vaotoa 53e), Rochier (Guilpin 34e puis Rochier 53e), Vanaï (Agnesi 53e).

 

ANGOULEME : Laforgue ; Bureitakiyaca, Mau, Roger, Varndell (Sitauti 67e) ; (0) Jone (Meret 71e), (m) Nicolas (Ayestaran 35e puis Nicolas 41epuis Ayestaran 58e) ; Hayes (Muarua 71e), Witt, Laulhé ; Sutiashvili (Maurens 60e), Coletta (Sutiashvili 76e) ; Talaapitaga (Sclavi 55e), Le Guen (Boundjema 55e), Guion (El Jai 55e puis Talaapitaga 75e),

Ambiance de feu dans un Chanzy plus que copieusement garni pour le premier match à domicile des charentais après les gros travaux de l’intersaison pour une rencontre qui allait se terminer par un feu d’artifice dans le ciel de la cité de la BD. Cela allait permettre aux locaux d’ouvrir la marque sur une pénalité des 40 mètres d’Erwan Nicolas. Montauban répond présent en défense et sa mêlée est puissante mais se fait pénaliser à de nombreuses reprises comme sa vis-à-vis, avec une pointe de fébrilité et de tension certaine sur ce match. Les coéquipiers de Pierrick Esclauze ont du mal à aller chez l’adversaire et Nicolas passe une deuxième pénalité (6 à 0, 23e). Erwan Nicolas le bourreau des tarn-et-garonnais qui déchire la défense en vitesse pour aller marquer le premier essai du match qu’il transforme lui-même, sur une sortie de mêlée. Piqués au vif, les joueurs entraînés par Pierre-Philippe Lafond et Jean-Frédéric Dubois vont réagir sur l’action suivante rondement menée pour l’essai en coin de Vungakoto Lilo. A la mi-temps, les locaux menaient par 16 à 10, concrétisant une nette domination territoriale. En deuxième mi-temps, la tension est montée d’un cran sans débordement dans ce match à zéro carton. Les essais en sortie de mêlée, puis en force pour le dernier de Quentin Witt firent la différence. Comme à chaque fois, lors de cette rencontre les hommes des présidents Jean-François Reygasse et Thierry Eychenne vont réagir et le dernier essai du match sera pour Alex Luatua en débordement sur l’aile gauche. Cela faisait dire à Jean-François Reygasse après le coup de sifflet final « venir finir à six points, à l’issue d’un match moyen, c’est pas mal. On n’a pas mis les ingrédients pour gagner à l’extérieur ».

Rémi-Constant BELREPAYRE