Logo USM Sapiac

facebook
twitter
instagram

Montauban va gagner le match qu'il fallait à Massy

 

A Massy : Montauban bat Massy par 22 à 19 (mi-temps : 12 à 16)

Pour Montauban : 3 essais Lilomaiava (6e), Briscadieu (39e), Tekassala (59e) ; 2 transformations Fortunel (39e), Bosviel (59e), 1 pénalité Bosviel (76e)

Pour Massy : 1 essai Cazac (17e) ; 1 transformation Graaff (17e), 4 pénalités Graaff (14e, 23e, 27e, 65e)

 

Arbitre : M. Guatelli (Auvergne, Rhône, Alpes)

MONTAUBAN : Swanepoel ; Luatua, F.Domenech (Mathy 40e), Lilomaiava, Sayerse ; (0) Fortunel (Bosviel 53e), (m) Briscadieu (Chaput 53e puis Briscadieu 62e) ; D.Vaotoa (Engelbrecht 53e), A.Domenech (cap) (D.Vaotoa 73e), Maninoa ; Dry (Braendlin 53e), Sergueev ; Facundo (Ch.Vaotoa 58e), Van der Westhuizen, Vanaï (Tekassala 40e).

 

MASSY : Graaff ; Mendes (Dumas 56e), Delage (cap), Ropiha (Jacomme 56e), Bituniyata (Mendes 74e) ; (0) Lorée, (m) Prier (Dauvergne 73e) ; Pleindoux (Dumoulin 61e), Halaifonua, Gorin ; Chauveau (Charlon 65e), Cazac ; Kaikatsishvili (Ferrer 55e), Bordes (Dobson 55e), Soave (Abadie 55e).   

Dans la course au maintien, ce vendredi soir, Montauban se déplaçait à Massy pour y affronter les essonniens au stade Jules-Ladoumègue où les « vert et noir » s’étaient imposés de peu, lors de leurs dernières sorties. Un match particulier pour le trois-quarts centre Robert Lilomaiava et l’entraîneur Jean-Frédéric Dubois qui furent massicois par le passé. Une rencontre en présence de Philippe Sella et de l’internation Sekou Macalou. Tout le monde savait que la rencontre ne serait pas facile, Montauban étant avec Oyonnax la seule équipe de Pro D2 que Massy n’a jamais réussi à battre. Montauban s’installe dans le match et sur la première vraie attaque beaucoup de joueurs vont toucher le ballon pour le premier essai du match inscrit en coin par Robert Lilomaiava. Un essai d’entrée mais une première mi-temps plutôt dominée par les franciliens qui font le score après avoir marqué un essai grâce à la botte de leur arrière Graaff. Cela devenait grave lorsque sur une dernière révolte bien menée, Clément Briscadieu vient marquer en « filou » l’essai sur le poteau. A la mi-temps, 16 à 12 pour les locaux. Tout restait possible. Le Tarn-et-Garonnais reviennent avec plus de présence en deuxième mi-temps. Ils prennent le score avec l’essai en force d’Elvis Tekassala à l’heure de jeu. C’est à l’énergie et l’envie que les joueurs entraînés par Pierre-Philippe Lafond et Jean-Frédéric Dubois vont chercher la victoire grâce à une pénalité des 40 mètres en coin de Jérôme Bosviel et une belle défense collective sur la ligne lors de la dernière action. Bravo !

  Rémi-Constant BELREPAYRE