Logo USM Sapiac

facebook
twitter
instagram

LES RECRUES DE MONTAUBAN A PIED D’ŒUVRE

Les recrues étaient presque toutes là. Il n’en manquait que deux le pilier Damien Tussac qui avait dû repartir à Leeds pour un problème administratif et qui sera de retour vendredi pour sa reprise anticipée et le centre Taïso Silafai Leaana qui arrivera de Nouvelle-Zélande en début de semaine prochaine.
Tous les autres étaient bien présents au rendez-vous.

Ils ont tous serrés les dents sur la pelouse de Sapiac pour des tests physiques poussés sous la férule du préparateur Mathias Puigmal avant de poursuivre par un exercice de musculation lourde et de toucher de ballon dans l’après-midi. Le moins que l’on puisse dire est que ces recrues ont du poids et de la taille.

On a pu apprécier l’état de forme du pilier Yoann Rayssac (Colomiers), du jeune talonneur Jordan Rochier (Toulon) très en jambe, des imposants deuxièmes lignes Brandon Snyman (2m02, Léopards) et Pierrick Esclauze (1m97, Nevers), des troisièmes lignes Gautier Gibouin (Bordeaux-Bègles), l’australien Keliti Vaingalo et le sud-africain Thebo Mamojele, de la charnière biterroise  Jérémy Chaput et Charly Malié ou encore des attaquants Samy Ben Letaïef (Dax) et Sébastien Ascarat (Auch).
Présent aussi le nouvel entraîneur des avants Pierre-Philippe Lafond qui ne cachait pas son plaisir de retrouver la cuvette de Sapiac dont il porta le maillot avant de rejoindre Bayonne « c’est comme un retour à la maison et je vais retravailler avec Xavier Péméja ».

Le président Daniel Bory avait le sourire en voyant les premières accélérations de ses nouveaux joueurs « en passant en Pro D2, il nous fallait renforcer le volume physique de notre effectif. C’est ce que nous avons fait. Il ne reste plus qu’à travailler dans l’optique des matchs qui nous attendent ».

Le grand Brandon Snyman aime parler « Bonjour, Brandon ! » dit-il en vous tendant la main. Pierrick Esclauze est ravi « nous savions que le premier contact allait être très physique. On s’y attendait. J’entre dans une équipe qui a prouvé sa valeur en faisant une saison exceptionnelle qui a abouti au titre de champion de France. Ma dernière venue à Sapiac, n’est pas un bon souvenir, puisque j’y avais perdu avec plus de 30 points d’écart. A nous de faire en sorte que l’on reste sur la même dynamique ». Très affuté le demi de mêlée Jérémy Chaput rajoutait « Sapiac donne les mêmes conditions de travail que le stade de la Méditerranée à Béziers d'où j’arrive. On voit que ce club a évolué en Top 14. C’est avec un réel plaisir que je vais jouer dans une équipe qui dispose d’un public extraordinaire. A nous de continuer à le faire vibrer ».

La bonne dizaine de recrues de l’USM va continuer de s’entraîner toute la semaine, avant que les champions de France ne reprennent la semaine prochaine. Il n’y aura alors que des anciens de Sapiac de plus ou moins longue date.

Le premier match amical reste programmé au 1 août à Labouheyre face à Dax, suivi d’un second le 7 août à Béziers dans le cadre de la féria comme pour rappeler des souvenirs à Jérémy Chaput et Charly Malié.

Rémi-Constant BELREPAYRE